Définition des comptes de secteur institutionnel

Tout secteur institutionnel dispose d’un cycle d’activité économique qui prend la forme d’un ensemble de comptes qui précisent l’état de lieu de la production jusqu’à stade financier en se référant à des soldes économiques.

Définition les comptes sectoriels

Le compte de production

Le compte de production présente deux types de composantes :
La première composante consiste à ce que ce compte présente l’activité de production des secteurs institutionnels et décrit la relation étroite entre la dite production avec la consommation médiatrice en déduisant la valeur ajoutée brute (VAB), la VAB permet de savoir à quel degré le secteur contribue à l’évolution du PIB.
La seconde composante indique la distribution de la valeur ajoutée entre les divers facteurs de production
La deuxième composante, quant à elle, retrace la répartition de la valeur ajoutée entre les différents facteurs de production et éclaircis les transferts habituels qui s’attachent à l’activité de la production (impôts concernant la production et les subventions d’exploitation). Finalement, elle ressort un solde assez significatif et représentant la différence qui demeure au secteur après le remboursement de la main d’œuvre et le paiement des impôts. Ce solde est nommé « Excédent brute d’exploitation » (EBE), la somme de ce solde est enregistrée dans le compte suivant du compte de revenu et dépense.

Le compte de revenus & dépenses

Sa première finalité est de donner un éclaircissement sur le procédé de répartition des revenus ainsi que les transferts réalisés auprès de l’ensemble des secteurs institutionnels en vu de déterminer le revenu disponible brut (RDB) pour tout secteur institutionnel.
La seconde finalité de ce compte justifie la manière avec laquelle un secteur institutionnel distribue son propre revenu disponible entre la consommation de fin et l’épargne.
Ainsi, les secteurs institutionnels qui ne disposent pas de consommation de fin auront le résultat suivant :
Revenu disponible = épargne brute

Le compte de Capital

Ce compte permet de faire une analyse de la fonction d’accumulation de la richesse physique pour tout Secteur Institutionnel. En effet, c’est un descriptif de la structure de l’investissement réalisé par le secteur en se basant sur son épargne brute élevée des transferts de capitaux obtenus.
De ce fait, il déduit une capacité de financement (CF) ou un besoin de financement (BF) et cela est lié au résultat de différence entre les ressources non financiers et les emplois non financiers.
Si le résultat constitue un besoin de financement, le secteur institutionnel en question est invité à faire appel à l’épargne aux autres secteurs institutionnels.
Si le résultat révèle une capacité de financement, le secteur institutionnel a intérêt à le prêter aux autres secteurs institutionnels en situation de déficit.

Le compte financier:

Contrairement aux comptes non financiers précédents, l’enregistrement comptable des opérations financières dans le compte financier se fait en termes de variations nettes de créances et de variations nettes des engagements qui sont significatifs dans ce domaine.
La finalité du compte financier vise à donner une description sur le changement de la richesse financière des secteurs institutionnels. En effet, il montre la manière avec laquelle le secteur a eu la satisfaction de son besoin de financement et l’usage de sa capacité de financement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.